A propos de Jean Claude Grumberg

Jean-Claude Grumberg, né en 1939, exerce différents métiers, dont celui de tailleur, avant d'entrer comme comédien dans la compagnie Jacques Fabbri.

Auteur d'une trentaine de pièces de théâtre, il aborde l'écriture théâtrale en 1968 avec « Demain une fenêtre sur rue », puis ce sera Mathieu Legros, Chez Pierrot, Michu, Rixe ; Amorphe d'Ottenburg appartient à cette époque. Ensuite, mis à part En r'venant d'l'expo qui raconte le destin d'une famille de comiques troupiers à la Belle Époque,  le théâtre de Jean–Claude Grumberg entreprend de mettre en scène notre histoire et sa violence.

Avec Dreyfus (1974), l'Atelier (1979) et Zone libre (1990), il compose une trilogie sur le thème de l'occupation et du génocide.

Au cinéma, il est scénariste de : les Années sandwichs, coscénariste avec François Truffaut pour le Dernier Métro, la Petite Apocalypse de Costa Gavras, le Plus Beau Pays du monde de Marcel Bluwal (1999), Faits d'hiver de Robert Enrico (1999).

Pour la télévision, il écrit les scenarii de : Thérèse Humberg, Music Hall, les Lendemains qui chantent.

Il est l'un des seuls auteurs dramatiques contemporains français vivants à être étudié à l'école (notamment l'Atelier).

Il obtient en 1999 2 Molières : Meilleur auteur : Jean-Claude Grumberg, Meilleur pièce du répertoire : L'Atelier.

Il a reçu en 2000 le Grand Prix de la SACD pour l'ensemble de son œuvre.

Amen de Costa-Gavras  César du meilleur scénario.

Le Couperet  de Costa-Gavras.